GRÈCE DEBOUT ! COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION GRÈCE-FRANCE RÉSISTANCE

Paris, le mardi 19 avril 2016

 

La Grèce, en sa sixième année de politiques d’austérité dictées par l’Union européenne et le FMI,  souffre toujours un désastre social, humain et économique sans précédent dans l’histoire européenne. Des gouvernements successifs, serviles et sans courage politique, ont consenti à signer des traités, appelés par euphémisme « memoranda de compréhension » qui enchaînent le pays et le peuple au char du néolibéralisme, lui imposent un régime néocolonial, et le privent de tout moyen pour tracer son destin ou même pour pouvoir subsister dans la dignité.

 

Ces  politiques néolibérales et austéritaires, pierre d’angle de la stratégie de l’Union européenne, sont appliquées en dépit de la volonté politique du peuple grec, exprimée avec clarté et insistance par les urnes et dans la rue. Le levier pour leur mise en œuvre est la dette publique, dont le Comité de Vérité a démontré le caractère odieux et illégitime.

La déréglementation du marché du travail – représentée aujourd’hui par la loi El Khomri (également « recommandée » par les institutions européennes) contre le travail et pour le patronat – l’injustice fiscale, la privatisation des biens communs, la diminution des salaires et retraites, la dégradation du système de santé et d’éducation, la neutralisation enfin des procédures démocratiques sont des maux que le peuple français subit avec le peuple grec. Ce sont là des conséquences de choix faits au-delà des frontières nationales et tracés par la Commission Européenne et les autres « institutions » pour servir les intérêts de la finance internationale.

 

Le mouvement des « Nuit Debout » est l’expression vivante de l’indignation et de la colère populaire contre une dérive antisociale, antidémocratique et anti-humaine, grandissante, orchestrée par les oligarchies. La diffusion du message des « Nuit Debout » au-delà des frontières, et notamment en Grèce, est la démonstration de la communauté des problématiques, et l’espoir d’une convergence victorieuse des luttes.

 

Il nous faut sortir du carcan de l’austérité néolibérale que nous imposent les directions européennes et la finance, dénoncer les dettes illégitimes, réhabiliter la Démocratie et les volontés populaires, reprendre le pouvoir à la finance, redonner espoir aux peuples et à la jeunesse, placer le travail, la défense de nos biens communs et la dignité humaine au centre des choix politiques de chaque pays.

 

Il est temps de faire des frontières, des voies de rencontre entre les peuples, pas des barrières d’enfermement des êtres humains, ni des passoires pour la spéculation de la finance.

 

RÉSISTANCE, SOLIDARITÉ, DÉMOCRATIE, FRATERNITÉ,

TOUS ENSEMBLE GRÈCE GÉNÉRALE !

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s