Retour sur la présence de l’association « Grèce France Résistance » à la Fête de l’Humanité 2016

 

Paris, mardi 20 septembre 2016

L’association « Grèce France Résistance » a été bien présente à la Fête de l’Huma les 9, 10 et 11 septembre à La Courneuve. C’est la deuxième année que l’association installe son stand à la Fête afin de rappeler la nécessité de solidarité envers le peuple grec qui poursuit sa lutte sociale et politique dans des conditions toujours plus difficiles.

20160910_145358

Du matériel d’information et de communication militante sur la Grèce a été rendu disponible devant le stand par la section parisienne d’Unité Populaire (UP), le collectif « Solidarité France Grèce pour la Santé » et par le « Collectif Paris 5e/13e  avec le peuple Grec ». Une exposition de dessins d’enfants de Grèce, très poignants, ayant comme sujet la tragédie des réfugiés, a eu lieu dans le stand, alors que c’est effectué la vente de livres et de produits issus de l’activité de la coopérative ouvrière de l’usine occupée Viomé. Par ailleurs le bar du stand a fonctionné et des petits plats et boissons grecques ont été servis.

La programmation militante du stand a été bien riche, notamment le samedi où trois manifestations ont eu lieu :

20160910_145347Le samedi matin la présentation du projet de documentaire de Niki Velissaropoulou « Nous ne vendrons pas notre avenir » (http://kck.st/2bKg5sB) consacré aux luttes de la jeunesse grecque contre l’implantation d’une mine d’or en Chalcidique.

Le samedi après-midi la rencontre des coordinateurs des collectifs de solidarité pour l’organisation de la « Caravane Solidaire 2016 » attendue en Grèce pour la mi-octobre. (http://www.cadtm.org/Une-caravane-militante-est-en)

Le soir, la présentation par Stathis Kouvélakis du livre « La Grèce, SYRIZA et l’Europe néolibérale » (http://ladispute.atheles.org/changerlapolitique/lagrecesyrizaetleuropeneoliberale)

Au stand, dont le fonctionnement a été assuré grâce à l’opiniâtreté des militants, ont rendu visite des centaines d’ami(e)s internationaux(-ales) majoritairement français, mais aussi l’ancien ministre Yanis Varoufakis qui n’est cependant pas intervenu dans les débats.

20160910_190551

Les militants de notre association sont intervenus à d’autres manifestations de la Fête : à la présentation du livre « Euro, Plan B. Sortir de la crise en Grèce, en France et en Europe » (http://www.editions-croquant.org/component/mijoshop/product/346-euro-plan-b), dans une autre réunion consacrée au lieu d’accueil autogéré pour réfugiés « City Plaza » (et à une émission dédiée sur la radio-web « Arts-Mada »), dans un débat sur la géopolitique en Méditerranée en fonction des récentes évolutions en Turquie.

Ils sont également intervenus depuis la salle à l’espace « Agora » dans un débat sur l’austérité en Europe à laquelle participait le ministre grec du Travail Katrougalos (SYRIZA) et la responsable des relations internationales du PC espagnol, Maïté Mola. Des questions ont été posées au ministre grec dans une ambiance animée : comment justifie-t-il le non-respect par son gouvernement du programme pré-électoral, et comment l’alignement du ministre Tsakalotos avec les sanctions proposées « à l’unanimité » par l’ECOFIN à l’égard de l’Espagne et du Portugal, quel genre de réformes du Droit du Travail grec son gouvernement prépare-t-il pour la rentrée et si elles seraient du même type que celles de la loi El Khomri, que compte-t-il faire pour l’assurance en Grèce des travailleurs sans documents administratifs ? Sans répondre à aucune de ces questions, Monsieur Katrougalos a qualifié les propos des gens de la salle d’insultes et de mensonges, tout en appelant à l’unité de manière peu convaincante, alors que 2-3 groupies de son parti, présentes dans la salle, ont trouver l’occasion pour secouer la poussière qui s’est accumulée depuis quelque mois sur les fanions SYRIZA, en les agitant… En prenant la parole, Maïté Mola a souligné, sans nommer de personne ni de formation politique, que le non-respect par un parti politique du programme par lequel il a été élu est une faute morale qui n’est pas conforme avec les traditions des mouvements populaires progressistes.

20160910_151707

Nous espérons que la présence grecque à la Fête de l’Humanité se poursuivra les années à venir avec autant, voire plus, de richesse et de détermination militante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s